BRVM : Palmarès de la semaine des actions cotées N 2018/S-4 du 22 au 25 m...



BRVM : PALMARÈS DE LA SEMAINE DES ACTIONS COTÉES N 2018/S-4 DU 22 AU 25 MAI 2018. PÉRIODE : MAI 2018

BRVM : Palmarès de la semaine des actions cotées N 2018/S-4 du 22 au 25 mai 2018. Période : Mai 2018

Préparé par : Aboudou OUATTARA ; Hamed KONATÉ

Le vendredi 25 mai 2018, la BRVM a clôturé sa séance de cotation à la valeur de 219,58 pour son indice global, soit une hausse de +0,6 % par rapport à la séance précédente. Malgré cette note positive de fin de semaine, l’indice BRVM composite termine la quatrième semaine de cotation du mois de mai dans le même sens que la troisième avec un recul de -0,95 %. Une séance marquée par une correction à la baisse due aux contreperformances financières de la plupart des entreprises ayant annoncé leur résultat trimestriel ou annuel. Le tableau ci-après fournit des détails sur l’évolution du marché en cette quatrième semaine de cotation du mois de mai.

Au niveau sectoriel, 5 des 7 secteurs composant le marché ont emboité les pas du marché avec des variations à la baisse. Ainsi, seuls les secteurs Finances et transport ont terminé à contrecourant du marché.

Constitué par l’unique titre SETAO Côte d’Ivoire, le secteur Autres enregistre la plus forte baisse sectorielle de la semaine. Son indice accuse une baisse de –7,89 %. Cette évolution est imputable au titre SETAO Côte d’Ivoire qui continue toujours sa correction vers le bas.

Après avoir connu une baisse de -25,8 %, la semaine dernière due à l’annonce de son résultat trimestriel en baisse de -79,43 %, SOGB Côte d’Ivoire termine cette semaine avec une hausse de +11,59 %. Une évolution qui est loin d’être expliquée par son résultat. Palm Côte d’Ivoire et SAPH Côte d’Ivoire, quant à elles, continuent leur correction à la baisse avec des variations respectives de -2,06 % et -14,37 %.

Le secteur Services Publics semble toujours avoir du mal à se relancer. Ainsi, il enregistre trois titres dans le rouge sur les 4 qui la composent. Une situation qui fait varier son indice à la baisse (-2,68 %). Contrairement à la semaine précédente, Sontel Sénégal termine dans le rouge avec un recul de -3,07 %. CIE Côte d’Ivoire et SODE Côte d’Ivoire, quant à elles, continuent leurs corrections vers le bas avec des baisses respectives de -2,03 % et -2,26 %. Onatel Burkina termine sa deuxième semaine dans le vert avec une légère hausse de +0,06 %. À noter qu’elle a annoncé le paiement d’un dividende unitaire net par action de 727,9125 F CFA soit une variation de +18 % par rapport à l’année précédente.

Le secteur Industrie voit son indice terminer dans la même tendance que la semaine dernière avec une baisse de -1,76 %. Une contreperformance fortement impactée par celle des titres Filtisac Côte d’Ivoire et Solibra Côte d’Ivoire. La première clôture cette semaine dans le même sens que la semaine dernière avec une baisse de -2,56 %. Rappelons qu’elle a annoncé cette semaine dans ses projets de résolution la mise en paiement d’un dividende de 2 482 millions F CFA en baisse de -32 % par rapport à l’année dernière. Quant au titre Solibra qui continue toujours sa variation en dent de scie, il voit son cours enregistrer une baisse de -3,75 %. NEI-CEDA Côte d’Ivoire continue toujours sa variation vers le bas avec une baisse de -19,63 %. En effet, après avoir réalisé une hausse de + 1000 % de février à mi-avril, les investisseurs commencent à se demander jusqu’où ira cette baisse. La belle opération de ce secteur a été réalisée par le titre Air Liquide Côte d’Ivoire dont le cours a connu une variation de +12,50 %. Il est suivi dans cette tendance par SMB Côte d’Ivoire, Sitab Côte d’Ivoire et Sicable Côte d’Ivoire qui terminent tout à contrecourant de leur secteur avec des hausses respectives de +2,96 %, +2,31 % et +2,19 %.

Total Sénégal qui a annoncé un résultat net 2017 en hausse de +85 % voit son cours enregistrer une baisse de -1,96 %. Cette annonce semble ne pas influencer son cours. Total Côte d’Ivoire quant à lui, clôture avec une baisse de -4,76 %. Ils sont suivis dans la même tendance par Servair Abidjan Côte d’Ivoire avec un recul de -3,13 %. Leur contreperformance combinée a induit celle de l’indice du secteur Distribution qui clôture avec une légère baisse de -0,37 %. CFAO Motors Côte d’Ivoire est le seul titre de ce secteur a enregistré une note positive avec une hausse de +6,31 %. Elle a également annoncé son résultat net 2017 en recul de -0,6 %.

Le secteur finance contrairement à la semaine dernière voit son indice terminé dans le vert avec un gain de +0,64 %. Une performance portée par celle du titre SGBCI et Ecobank Côte d’Ivoire. Le titre SGBCI termine cette semaine de cotation avec une hausse de +1,71 %. Le titre Ecobank Côte d’Ivoire, quant à lui, voit son cours enregistrer pour une deuxième fois de suite une note positive de +2,50 %. Notons toutefois que la plus forte hausse de ce secteur a été enregistrée par le titre BOA Sénégal avec une hausse de +11,43 %. BOA Côte d’Ivoire et BOA Niger terminent, elle aussi, dans le vert avec une hausse respective de +4,76 % et +1,47 %. SAFCA continue, quant à elle, sa tendance baissière avec une perte de -7,14 % enregistré cette semaine. Il est suivi dans le même sens par BOA Bénin avec un recul de -4,17 % de son cours.

Le secteur Transport enregistre la plus forte hausse sectorielle de la semaine avec une hausse de +9,85 %. Une performance que l’on doit au seul titre Bolloré dont le cours enregistre une hausse de +10 % au terme de cette semaine de cotation. Le titre Movis Côte d’Ivoire semble être oublié par les investisseurs.

Comme observer la semaine dernière, le marché semble dans une spirale de baisse. Une évolution entrainée par la contreperformance financière de la plupart des entreprises ayant diffusé leurs états financiers, tels que CFAO Motors Côte d’Ivoire. Cependant, l’annonce prochaine des résultats trimestriels devrait permettre à certains investisseurs de sortie leur épingle du jeu.

 Source : Bulletin officiel de la Côte, http://www.brvm.org/, calculs des auteurs

KONATE HAMED N'GOUASSE
Hamed N'Gouasse KONATE, en instance d'obtention du diplôme de Master professionnel en comptabilité et gestion Financière (MPCGF), du Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (CESAG), est un passionné de la Finance , de la Comptabilité, des TICs et de la Stratégie d'entreprise. L'excellence de son parcours académique, ses qualités et aptitudes dont le leadership, l'esprit d'équipe, la motivation, la passion du travail bien fait, l'engagement, la forte capacité d'analyse et de synthèse, le sens de l'organisation, l'ouverture au changement, la rigueur et sa sociabilité feront de lui un excellent collaborateur au sein d'une équipe.


ARTICLES CONNEXES



SOYEZ LE PREMIER À REAGIR À CET ARTICLE


Pour poster un commentaire, merci de vous identifier

Newsletter

Recevez gratuitement par email nos informations sur la bourse.