BRVM : Palmarès de la semaine des actions cotées N 2018/S-4 du 20 au 24 a...



BRVM : PALMARÈS DE LA SEMAINE DES ACTIONS COTÉES N 2018/S-4 DU 20 AU 24 AOÛT 2018. PÉRIODE : AOÛT 2018

BRVM : Palmarès de la semaine des actions cotées N 2018/S-4 du 20 au 24 août 2018. Période : août 2018

Préparé par : Aboudou OUATTARA ; Hamed KONATÉ

Dans la continuité de la semaine dernière, le marché boursier de l’UMOA continue sa tendance baissière avec une nouvelle note négative enregistrée par son indice phare. En effet, l’indice BRVM Composite accuse un repli de -0,43 % portant ainsi l’ensemble de ses pertes depuis le début de l’année à -15,43 %. Une situation qui vient contrarier les espoirs de reprise formulés par les investisseurs pour ce second semestre de cotation 2018. Le tableau ci-dessous fournit des informations quant à l’évolution des titres et des secteurs en cette quatrième semaine de cotation de mois d’août.

Au terme de cette semaine de cotation, seul le secteur Agriculture a vu son indice terminer dans le vert, les autres secteurs enregistrant le même sens de variation que celui du marché.

Avec un titre Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire (-3,23 %) dont le cours vient de terminer sa deuxième semaine consécutive dans le rouge, l’indice du Secteur Transport n’a pu faire mieux que la semaine dernière. Il voit son indice reculer de -3,18 %.

Après avoir enregistré une perte de -10,42 % la semaine dernière, le titre Servair Abidjan Côte d’Ivoire grappille +0,78 % au terme de cette semaine de cotation confirmant ainsi son évolution en dent de scie observée depuis le début de ce mois. Elle est suivie dans cette évolution par Total Côte d’Ivoire (+5,28 %) qui connait une variation contraire à celle observée la semaine dernière. Ces deux titres sont les deux seuls à terminer dans le vert dans leur secteur. Une situation qui fait reculer l’indice du Secteur Distribution de -1,77 %. Une contreperformance que l’on peut mettre à l’actif du titre Cfao Motors Côte d’Ivoire dont le cours a reculé de -9,68 %. Vivo Energy Côte d’Ivoire boucle elle aussi sa deuxième semaine consécutive dans le rouge avec une variation de -1,01 %. Total Sénégal et Bernabé Côte d’Ivoire, quant à eux, clôturent cette semaine avec des variations respectives de –2,41 % et -1,92 %.

Le secteur Autres voit son indice enregistrer une variation de -1,66 %. Une contreperformance associée à l’évolution de sa seule composante Setao Côte d’Ivoire.

Depuis l’annonce de son projet portant constitution en filiales les succursales du groupe Coris au Sénégal et au Benin, les cours du titre Coris banque International Burkina continue de grappiller des plus-values avec un gain supplémentaire de +1,34 %. Ecobank Côte d’Ivoire, dont l’annonce des résultats semestriels de l’exercice en cours est toujours attendue, est objet de spéculations avec une hausse de son cours de +1,27 % contre une baisse de -1,23 % observée la semaine précédente. BOA Côte d’Ivoire, quant à elle, a du mal à suivre une tendance précise, son cours enregistre un gain de +1,28 % cette semaine. Elles constituent avec BOA Niger (+0,13 %), les seules filiales à terminer dans le vert. La variation positive de ces quatre titres n’a pu empêcher l’indice du secteur Finances de terminer avec une note négative de -0,67 %. Une contreperformance qui continue d’être portée par les banques ivoiriennes. La SGBCI termine avec une variation neutre, la BICICI et le SIB Côte d’Ivoire, quant à elles, continuent leurs tendances baissières avec des variations respectives de –5,19 % et -4,03 %. Il faut noter que le secteur bancaire ivoirien est secoué par l’instabilité qui touche le secteur Café Cacao en Côte d’Ivoire ainsi que la liquidation prononcée de SafCacao l’un des plus grands débiteurs des banques ivoiriennes.

Avec seulement deux titres dans le vert, le secteur Industrie termine dans le rouge avec une variation de -0,44 % enregistrée par son indice. Avec des variations respectives de -9,53 % et -7,17 %, les titres Filtisac Côte d’Ivoire et Sicable Côte d’Ivoire se présentent comme les principaux acteurs de la contreperformance de leur secteur. Après des signes de reprise annoncée la semaine dernière, le titre SMB Côte d’Ivoire semble avoir du mal à convaincre les investisseurs avec un repli de -7 % enregistré par son cours. Elle est suivie dans ce même sens par Air Liquide Côte d’Ivoire et NEI-CEDA Côte d’Ivoire qui clôturent avec des pertes respectives de –3,06 % et -2,50 %. Malgré un secteur baissier, Solibra Côte d’Ivoire et Uniwax Côte d’Ivoire ont pu tirer leur épingle du jeu avec un gain de +6,90 % et +0,35 %. Reste à savoir si leur tendance va se poursuivre les semaines à venir.

Le titre SODECI Côte d’Ivoire réalise la meilleure performance de la semaine avec une hausse de +15,28 % enregistrée par son cours. Onatel Burkina, quant à elle, continue sa tendance haussière avec un gain de +1,34 %. Leur performance n’a toutefois pas pu empêcher l’indice du secteur Services Publics de terminer dans le rouge. Son indice enregistre une légère baisse de -0,04 %. Une contreperformance que l’on peut mettre à l’actif du titre Sonatel Sénégal dont le cours accuse une baisse de -0,44 %.

La belle performance sectorielle de cette semaine est à mettre à l’actif du secteur Agiculture dont l’indice progresse +1,95 %. Une performance que l’on doit principalement au titre Palm Côte d’Ivoire (+7,94 %) et SAPH Côte d’Ivoire (+5,17 %). Les performances des titres Sucrivoire Côte d’Ivoire et SOGC Côte d’Ivoire, quant à eux, terminent cette semaine à contrecourant de leur secteur avec un repli de –5,21 % et -3,32 %.

À l’issue de cette semaine de cotation, le marché a enregistré une fois de plus une note négative. Cette situation vient une fois de plus le plonger dans une spirale baissière. Il devient assez difficile pour les investisseurs d’effectuer des placements sur des titres dont les performances financières ne sont pas au rendez-vous. Un retournement de la tendance ne saura voir le jour que si les résultats semestriels dont les publications sont attendues dans cette période ouvrent des perspectives plus convaincantes pour les investisseurs.

Source : Bulletin officiel de la Côte, http://www.brvm.org/, calculs des auteurs

KONATE HAMED N'GOUASSE
Hamed N'Gouasse KONATE, en instance d'obtention du diplôme de Master professionnel en comptabilité et gestion Financière (MPCGF), du Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (CESAG), est un passionné de la Finance , de la Comptabilité, des TICs et de la Stratégie d'entreprise. L'excellence de son parcours académique, ses qualités et aptitudes dont le leadership, l'esprit d'équipe, la motivation, la passion du travail bien fait, l'engagement, la forte capacité d'analyse et de synthèse, le sens de l'organisation, l'ouverture au changement, la rigueur et sa sociabilité feront de lui un excellent collaborateur au sein d'une équipe.


ARTICLES CONNEXES



SOYEZ LE PREMIER À REAGIR À CET ARTICLE


Pour poster un commentaire, merci de vous identifier

Newsletter

Recevez gratuitement par email nos informations sur la bourse.