BRVM : Palmarès mensuel des sociétés cotées du mois de septembre 2018 :...

Par KONATE HAMED N'GOUASSE, le 16 Octobre 2018



BRVM : PALMARÈS MENSUEL DES SOCIÉTÉS COTÉES DU MOIS DE SEPTEMBRE 2018 : LE MOIS LE PLUS BAISSIER DE LA BRVM EN 2018

BRVM : Palmarès mensuel des sociétés cotées du mois de septembre 2018 : le mois le plus baissier de la BRVM en 2018

Préparé par : Aboudou OUATTARA ; Hamed KONATÉ

L’activité boursière du troisième trimestre 2018 a été l’une des plus baissières du marché de la zone UEMOA. En effet, sur cette période l’indice phare de la BRVM a chuté de plus de -12,60 %. Le mois de septembre a enregistré, à lui seul, près de la moitié de cette perte avec une variation de -6,39 %. La variation annuelle de l’indice BRVM Composite s’établit à -20,40 % au terme de ce mois. En termes de volatilité, ce mois a été plus volatile que le mois précédent avec une volatilité de 12,62 % contre 12,58 % observé en août. Le tableau ci-dessous présente le détail de l’évolution du marché en ce dernier mois du troisième trimestre 2018.

Ainsi, dans le contexte d’un tel marché baissier, les investisseurs ne peuvent espérer un dernier trimestre à l’image du premier trimestre durant lequel le marché avait réalisé une bonne performance.

Hormis le secteur Transport qui a enregistré une légère variation à la hausse, la tendance baissière du marché est observable dans l’ensemble des secteurs.

Dans le secteur transport, le cours du titre Movis Côte d’Ivoire, peu sensible au mouvement du marché (bêta de 0,0116) enregistre une variation de -3,71 % au terme de ce mois de cotation. Le titre Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire, quant à lui, voit son cours clôturer avec une légère hausse de +0,65 %, avec une volatilité en recule de -0,01 %. Une performance qui induit celle du secteur Transport dont l’indice grappille une plus-value de +0,59 %.

L’ensemble des titres composant le secteur Agriculture ont terminé ce mois dans le rouge. Des contre-performances qui se reflètent dans la variation de l’indice du secteur qui perd -4,01 %. À l’image du mois précédent, le titre SAPH Côte d’Ivoire se présente comme l’un des principaux acteurs de la contre-performance de ce secteur. Son cours clôture ce mois avec un repli de -5,90 % et une volatilité en hausse de +0,19 %. Le Titre Sucrivoire Côte d’Ivoire s’est révélé être, quant à lui, le plus volatile du marché. Cet indicateur s’établit à 60,78 % en hausse de +0,20 %. Ils terminent ce mois avec une légère baisse de son cours de -0,50 %. Après avoir émis quelque signe de reprise le mois précédent, le Titre Sicor Côte d’Ivoire reprend sa tendance baissière. Son cours enregistre une note négative de -1,94 %. Sa volatilité, quant à elle, connaît une légère baisse de -0,05 %. SOGB Côte d’Ivoire et Palm Côte d’Ivoire dont le cours avait terminé le mois dernier sans variation, clôturent celui-ci avec des pertes respectives de -4,61 % et -1,72 %.

Le titre Setao Côte d’Ivoire dont la volatilité est en recul de -0,15 % clôture ce mois avec une baisse de -5,08 %.

Le secteur Services Publics, dont l’indice avait terminé le mois précédent dans le vert, clôture ce mois avec une perte de -5,81 %. Une contre-performance observable dans l’ensemble des titres de ce secteur. Le Titre CIE Côte d’Ivoire dont le cours avait enregistré la plus forte hausse de son secteur le mois dernier voit son cours clôturé avec un repli de -4,32 %. Sa volatilité, quant à elle, est en baisse de -0,24 %. Elle est suivie dans ce même sens par les Titres SODECI Côte d’Ivoire et ONATEL Burkina Faso avec des variations respectives de -11,74 % et de -7,14 %. Le Titre SONATEL Sénégal présente un bêta de 1.2089 signes de sa forte corrélation avec le marché. Son cours continue sa correction à la baisse avec une variation de -5,59 %.

Avec une variation de -11,54 %, le titre Servair Abidjan Côte d’Ivoire enregistre presque la même perte observée le mois précédent portant ainsi sa perte cumulée sur les deux derniers à -22,8 %. Sa volatilité connaît, quant à elle, une légère baisse de -0,01 %. Elle est suivie dans cette même tendance par le titre CFAO Motors Côte d’Ivoire dont le cours enregistre une moins-value de -2,46 %. Les deux filiales du groupe TOTAL qui avaient terminé le mois dernier avec un statu quo clôturent toutes deux celui-ci avec une perte de -11,05 % pour Total Côte d’Ivoire et -13,33 % pour Total Sénégal. Leur contre-performance a ainsi induit celle du secteur Distribution qui enregistre une baisse de -6,70 %.

L’instabilité qui touche le secteur café Cacao en Côte d’Ivoire ainsi que la liquidation prononcée de SafCacao en août a fortement impacté l’évolution des cours des banques ivoiriennes durant ce mois de cotation. Ainsi, la SGB Côte d’Ivoire, la BICI Côte d’Ivoire et SIB Côte d’Ivoire ont connu leurs mois le plus baissiers de cette année avec des pertes respectives de -8,60 %, -24,15 % et -16,25 %. Malgré une volatilité en recul de -1,16 %. Le Titre NSIA banque Côte d’Ivoire a, quant à lui, atteint son cours historique le plus bas au terme de ce mois de cotation. Son cours enregistre une perte de -6,53 %. Avec un bêta de 1.8473, le Titre Ecobank Côte d’Ivoire se présente comme le titre le plus offensif du marché (Beta de 1,38). Son cours clôture ce mois avec la même tendance que le mois précédent (-6,53 %). Le titre Safca Côte d’Ivoire n’a, quant à lui, enregistré aucune opération au cours de ce mois. Les filiales du groupe BMCE qui ont toutes terminé ce mois dans le rouge n’ont pas été épargnées par cette tendance baissière du marché. BOA Mali réalise au passage la deuxième plus forte baisse du marché avec une perte de -28,44 %. Coris Bank international Burkina, au même titre que Ecobank Transnational Incorporated Togo, termine ce mois avec un statu quo. Avec tous ces titres dans le rouge, le secteur Finances n’a pu faire mieux que le mois précédent. Son indice enregistre un repli de -7,24 %.

Le Titre Filtisac Côte d’Ivoire dont le cours avait enregistré une perte de -16,67 % le mois précédent, continue sa tendance baissière avec une nouvelle note négative. Son cours clôture ce mois avec la plus forte baisse du mois qui s’établit à -28,83 % et une volatilité en hausse de +0,11 %. Elle est suivie dans cette même tendance par Nestlé Côte d’Ivoire dont le cours régresse de -20 %. NEI-CEDA Côte d’Ivoire continue, elle aussi, sa correction à la baisse avec un repli de -13,51 % de son cours. SMB Côte d’Ivoire qui a annoncé au cours de ce mois un résultat net semestriel en hausse de +21 % voit son cours régresser de -0,73 %. Uniwax Côte d’Ivoire et Unilever Côte d’Ivoire enregistrent la meilleure performance de ce mois de cotation. Leurs cours clôturent ce mois avec des hausses respectives de +6,26 % et de +11,30 %. Leur performance n’a cependant pas empêché l’indice du secteur Industrie (-9,81 %) de réaliser sa plus forte baisse mensuelle observée jusque-là.

Avec seulement 4 titres dans le vert et un repli de -6,39 %, le mois de septembre se présente comme l’un des mois les plus baissiers observés cette année. Une situation qui vient accentuer une fois de plus la tendance baissière du marché. À force de voir les mois baissiers se succéder depuis le début du deuxième trimestre, la confiance des investisseurs les plus optimistes ne finirait-elle pas par accuser le coup ? En effet, comment continuer à garder en portefeuille des titres qui de mois en mois cumulent des pertes de valeurs sur le marché surtout dans un environnement où la communication financière des dirigeants ne se fait qu’à minima. Le marché peut-il être durablement soutenu par ceux qui ont vu dans cette baisse du marché une opportunité de faire leurs courses à bon marché. C’est le moment d’espérer la publication de bons résultats partiels pour les sociétés qui voudront bien se livrer à cet exercice en ce début de dernier trimestre de l’année.

 

Source : Bulletin officiel de la Cote, http://www.brvm.org/ ; calculs des auteurs.

La volatilité et le bêta ont été calculés sur la période allant du 01 octobre 2012 au 28 septembre 2018.

Le rendement a été calculé sur la période allant du 01 au 28 septembre 2018.

KONATE HAMED N'GOUASSE
Hamed N'Gouasse KONATE, en instance d'obtention du diplôme de Master professionnel en comptabilité et gestion Financière (MPCGF), du Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (CESAG), est un passionné de la Finance , de la Comptabilité, des TICs et de la Stratégie d'entreprise. L'excellence de son parcours académique, ses qualités et aptitudes dont le leadership, l'esprit d'équipe, la motivation, la passion du travail bien fait, l'engagement, la forte capacité d'analyse et de synthèse, le sens de l'organisation, l'ouverture au changement, la rigueur et sa sociabilité feront de lui un excellent collaborateur au sein d'une équipe.


ARTICLES CONNEXES



SOYEZ LE PREMIER À REAGIR À CET ARTICLE


Pour poster un commentaire, merci de vous identifier

Newsletter

Recevez gratuitement par email nos informations sur la bourse.