BRVM : Palmarès du mois de décembre 2018 de sociétés cotées : une fin ...

Par KONATE HAMED N'GOUASSE, le 11 Janvier 2019



BRVM : PALMARÈS DU MOIS DE DÉCEMBRE 2018 DE SOCIÉTÉS COTÉES : UNE FIN D'ANNÉE EN FANFARE

BRVM : Palmarès du mois de décembre 2018 de sociétés cotées : une fin d'année en fanfare

Préparé par : Aboudou OUATTARA ; Hamed KONATÉ

Après avoir passé près de 8 mois dans le rouge, ce dernier mois de cotation de l’année 2018 était particulièrement attendu par l’ensemble des acteurs du marché. En effet, au vu des statistiques des deux dernières années de cotation, la plupart des investisseurs nourrissaient un secret espoir de reprise pour ce mois. Ainsi, comme attendu, le marché a bouclé ce mois avec une progression de +3,45 %. Une évolution qui permet, un temps soit peu, aux investisseurs d’entamer l’année 2019 avec de bonnes perspectives. Notons que ce mois a été plus volatil que le mois précédent avec une volatilité de 12,64% contre 12,53% observée en novembre, soit une variation de +0,11 %. Pour ce qui est des secteurs, la performance du marché est portée par cinq (5) des sept (7) secteurs. L’analyse du tableau ci-dessous offre des détails permettant de mieux  comprendre l’évolution du marché en ce dernier mois de cotation de l’année 2018.

Secteur Finances

Le secteur Finances clôture ce mois de cotation avec la meilleure performance sectorielle. En effet, sous l’impulsion de onze (11) de ses quatorze (14) titres, son indice réalise une progression de +15,32 %. Une performance que l’on doit en grande partie aux filiales du groupe BMCE. Notons au passage que, contrairement à la plupart de ses consœurs, BOA Burkina, accuse un retard dans la publication de son résultat du troisième trimestre qui n’a toujours pas été publié. Son cours termine ce mois tout de même avec une variation de +76,27 % et une volatilité en hausse de +85 bp. BOA Côte d’Ivoire réalise, quant à elle, la meilleure performance de son secteur avec une progression de +83,01%. Une performance que l’on peut mettre à l’actif de son résultat du troisième trimestre en hausse de +18,62 %. Avec un résultat du troisième trimestre en hausse de +11,63 % ; BOA Niger, clôture ce mois avec un gain de +15,40%. Sa volatilité connaît, quant à elle, un repli de -73 bp. Malgré des résultats du troisième trimestre présentant des variations respectives de -3,77 % et de -22 %, BOA Sénégal et BOA Bénin, terminent toutes deux, ce mois sur une note positive. Leurs cours clôturent ce mois avec des hausses respectives de +6,68 % et +40,23 %. Après avoir réalisé une hausse de +79,19% le mois précédent, le cours de BICICI Côte d’Ivoire clôture également ce mois dans le vert, mais dans une proportion moindre. En effet, son cours grappille une plus-value de + 5,47%. SAFCA Côte d’Ivoire, quant à elle, clôture ce mois avec un repli de -7,02%, son bêta reste cependant très proche de 0, signe de sa faible corrélation avec le marché. Après avoir enregistré une perte de -21,26% le mois précédent, la SGBCI Côte d’Ivoire semble entamer un redressementà la hausse. Son cours clôture ce mois avec un gain de +5,71% et une volatilité en hausse de +0,50%.

Secteur Distribution

Avec quatre (4) titres sur les sept (7) la composant dans le vert, le secteur Distribution voit son indice clôturer ce mois avec une hausse de +15,32%. CFOA Motors Côte d’Ivoire et Servair Abidjan Côte d’Ivoire se présentent ainsi comme les principaux acteurs de cette performance. Après avoir annoncé son résultat semestriel le mois précédent, le cours de Servair Abidjan Côte d’Ivoire, semble avoir intégré cette information ce mois. En effet, son cours réalise une progression de +27,66% au terme de ce mois de cotation. Elle est suivie dans cette même tendance par CFAA Motors Côte d’Ivoire dont le cours réalise un gain de +43,82%. Dans l’attente de son résultat du troisième trimestre qui n’est toujours pas disponible, Bernabe Côte d’Ivoire clôture ce mois avec une plus-value de +9,34 %. La volatilité de son cours enregistre, quant à elle, une hausse de 50 bp. Total Côte d’Ivoire boucle, elle aussi, ce mois dans le vert avec une progression de +8,40%. Contrairement à sa consœur, Total Sénégal termine ce mois à contre-courant de son secteur avec une perte de -0,77 %. Avec une volatilité en repli de -0,31 %, Vivo Energy Côte d’Ivoire termine elle aussi dans le rouge avec une perte de - 5,50 %. Tractafric Motors Côte d’Ivoire qui a procédé au changement de son Directeur General au cours de ce mois voit son cours boucler ce mois avec un recul de -0,80 %.

Secteur Agriculture

Le titre SAPH Côte d’Ivoire semble entrer dans une phase de redressement à la hausse, et ce malgré des performances financières largement en recul. Son cours clôture ce mois avec la meilleure performance de son secteur, qui s’établir à + 29,47%, et ce malgré une volatilité en recul de -29 bp. Elle est suivie dans cette même tendance par SOGB Côte d’Ivoire et Sucrivoire Côte d’Ivoire. Elles terminent toutes deux ce mois avec des hausses respectives de +8,81 % et + 5,56 %. À l’image du mois précédent, PALM Côte d’Ivoire, continue sa tendance baissière avec une perte de -2,56 %. Il est le seul titre de son secteur a clôturé dans le rouge. Une situation qui permet à l’indice du secteur Distribution de terminer ce mois avec une progression de +15,26 %

Secteur Industrie

Après son excellente performance observée le mois dernier, soutenu par son excellent résultat du troisième trimestre, NEI-CEDA Côte d’Ivoire voit son cours entamer une correction à la baisse avec une perte de -37,04 % enregistré ce mois. Sa volatilité connaît, quant à elle, une variation de +110 bp. Malgré un résultat net au 3ème trimestre 2018 en baisse de -71 %, Filtisac Côte d’Ivoire réalise la meilleure performance de son secteur. En effet, son cours grappille une plus-value de +43,73 %. Elle est suivie dans cette même situation par SITAB Côte d’Ivoire dont le résultat semestriel est déficitaire et en recul de -491 % par rapport à l’année dernière. Une information qui ne semble pas influencée sur son cours. Ce dernier réalise une hausse de +40,08 % avec une volatilité en hausse de +0,12 %. Longuement à la traîne due notamment à des résultats déficitaires, Nestlé Côte d’Ivoire et Unilever Côte d’Ivoire, réalise au terme de ce mois, l’une de leurs plus belles performances mensuelles avec des variations respectives de +14,77 % et de +28,50 %. Après avoir débuté ce mois sur une note négative, Uniwax Côte d’Ivoire a toute même réussit à redresser la barre et terminer avec une plus-value de +19,80 %. Ainsi, la performance combinée de ses titres a induit la performance du secteur Industrie dont l’indice clôture avec une hausse de +6,63 %. À l’image de la semaine dernière, Crown Siem Côte d’Ivoire termine ce mois à contre-courant de son secteur avec un repli de -5,81 %.

Secteur Transport

Le titre Bolloré Transport & Logistics Côte d’Ivoire boucle ce mois avec une variation de -2,04 % et une volatilité en hausse de 12. Comme d’accoutumée, elle est le principal acteur de la performance du secteur Transport qui voit son indice enregistrer une hausse de + 2 %. Pendant ce temps, avec 3 titres échangés, le titre Movis Côte d’Ivoire est loin d’être le titre le plus prisé du marché.

 

Secteur Services Publics

Le secteur Services Publics termine ce mois avec un seul (1) titre dans le vert. Une situation qui fait chuter son indice de -8,38 %. Une contre-performance induite principalement par le titre Sonatel Sénégal. Son cours continue toujours sa correction à la baisse avec une nouvelle perte de -11,11 %. Elle est suivie dans cette tendance par les deux sociétés ivoiriennes de distribution. En effet, CIE Côte d’Ivoire, termine ce mois avec une perte de -6,47 %, la SODECI Côte d’Ivoire réalise, quant à elle, un moins-value de +2,88 %. Dans ce secteur baissier, Onatel Burkina est le seul titre à terminer dans le vert. Son cours enregistre un gain de + 9,21% avec une volatilité en hausse de +28bp

Secteur Autres

L’indice du secteur Autres enregistre une perte de -12,82 %, au même titre que l’évolution du cours de Setao Côte d’Ivoire. Leurs volatilités présentent, quant à elle, une baisse de -36 bp.

Après une longue période d’espoir, le marché semble avoir emprunté la voie de la reprise, comme nous indique la variation de l’indice BRVM Composite durant ce dernier mois cotation. Nourrissons l’espoir de voir une consolidation de cette évolution durant les mois à venir afin de permettre aux investisseurs de vivre plus sereinement l’année 2019.

 

Source : Bulletin officiel de la Cote, http://www.brvm.org/ ; calculs des auteurs

La volatilité et le bêta ont été calculés sur la période allant du 03 Janvier 2013 au 31 Décembre 2018

 Le rendement a été calculé sur la période allant du 01 au 31 Décembre 2018

KONATE HAMED N'GOUASSE
Hamed N'Gouasse KONATE, en instance d'obtention du diplôme de Master professionnel en comptabilité et gestion Financière (MPCGF), du Centre Africain d'Etudes Supérieures en Gestion (CESAG), est un passionné de la Finance , de la Comptabilité, des TICs et de la Stratégie d'entreprise. L'excellence de son parcours académique, ses qualités et aptitudes dont le leadership, l'esprit d'équipe, la motivation, la passion du travail bien fait, l'engagement, la forte capacité d'analyse et de synthèse, le sens de l'organisation, l'ouverture au changement, la rigueur et sa sociabilité feront de lui un excellent collaborateur au sein d'une équipe.


ARTICLES CONNEXES



SOYEZ LE PREMIER À REAGIR À CET ARTICLE


Pour poster un commentaire, merci de vous identifier

Newsletter

Recevez gratuitement par email nos informations sur la bourse.