Entretien avec Guy Martial AWONA, Directeur Général d’Orabank Togo

Par TEAM Richbourse, le 21 Juin 2022



ENTRETIEN AVEC GUY MARTIAL AWONA, DIRECTEUR GÉNÉRAL D’ORABANK TOGO

Entretien avec Guy Martial AWONA, Directeur Général d’Orabank Togo

«Orabank est une banque soucieuse des couches sociales vulnérables qui ambitionne d’accompagner l’Etat dans son programme d’autonomisation de la femme»

Orabank Togo continue d’améliorer la qualité de son portefeuille et de ses services. Dans cet entretien, le directeur général, Guy Martial AWONA, revient sur les ambitions et les perspectives de l’institution.


Comment se porte Orabank Togo, leader du marché bancaire local ?

Dans un environnement socioéconomique toujours contrasté par les effets de la crise sanitaire, et accentué par une concurrence accrue entre les quatorze (14) banques de la place, Orabank Togo continue non seulement d’améliorer la qualité de son portefeuille mais aussi celle de ses services.

La banque est dotée d’un portefeuille clientèle de plus de 323 000 comptes, d’un important réseau de sous-agents, du plus important parc de distributeurs automatiques de billets « DAB », des terminaux de paiement du pays et d’une plateforme digitale omnicanal, confirmant ainsi notre volonté de nous rapprocher davantage des populations. 

 

Au 31 décembre 2021, le total bilan s’élève à plus de 746 milliards de FCFA, en hausse de 40 milliards par rapport à 2020. La banque affiche un résultat net bénéficiaire de près de 11 milliards de FCFA contre un bénéfice de 3,3 milliards réalisés un an plus tôt, soit une augmentation de 227%. La banque confirme ainsi sa position de leader du marché bancaire togolais en contrôlant 20 à 25% de part de marché selon les critères. Orabank Togo a également reçu cette année et pour la troisième année consécutive, le prix de « Meilleure Banque du Togo » décerné par le magazine international Global Finance.


Votre banque a lancé un nouveau produit au niveau de sa salle de marchés, le « change à terme ». De quoi s’agit-il et en quoi est-il utile au public togolais ?

Le 31 mars dernier nous avons effectivement lancé le « change à terme » au niveau de notre Salle de marchés. 

 

Le change à terme permet à Orabank Togo, d’offrir à sa clientèle et aux filiales du groupe deux instruments de couverture contre la fluctuation des cours des devises dans le cadre de leurs opérations à l’international. Il s’agit du change à terme sec et du change à terme flexible qui sont regroupés sous un même et unique produit « Change à terme » ou « FX – FORWARD » en anglais. 

Ce produit de couverture contre le risque de change est déjà disponible à nos guichets et s’adresse d’une part, à la clientèle entreprise et institutionnelle de Orabank Togo qui importent et/ou exportent des biens et/ou services avec des règlements à l’international en devises fluctuantes (essentiellement le dollars US), et d’autres part à la même catégorie de clients au niveau de toutes les autres filiales du groupe Orabank. Le change à terme à Orabank Togo offre à nos chers clients les avantages ci-après :

•Une bonne maîtrise de leurs coûts d’achats et prix de vente en préservant de fait leurs marges commerciales ; 

•Une gestion optimale et maitrisée de leur trésorerie ;

•Une flexibilité dans l’utilisation de leurs contrats de change à terme (uniquement pour l’instrument change à terme flexible). 


Comment Orabank met-elle à profit le digital pour améliorer ses services ?

La digitalisation de la relation client dans le secteur bancaire a connu un coup d’accélérateur pendant la pandémie du COVID-19. Il s’agit pour nous, de mieux répondre à des clients en attente de services financiers innovants leur permettant d’opérer en toute autonomie. Pour ce faire, nous avons donc accéléré le déploiement de l’offre et de la transformation digitale en mettant en œuvre un processus interne de conduite de changement de la transformation digitale. Ce qui nous a permis d’identifier les trois leviers ci-après :

•La digitalisation des produits et services de la banque ;

•La digitalisation du parcours clients ;

•L’automatisation des processus internes ;

Depuis 2019, la banque a lancé, KEAZ, la plateforme digitale omnicanal offrant à notre clientèle un accès total à leur patrimoine financier. La gamme des cartes bancaires s’est élargie notamment avec la carte Visa KEAZ destinée aux étudiants, aux fonctionnaires en début de carrière et une nouvelle carte Visa prépayée co-brandée avec une start up locale. Nous offrons également une plateforme sécurisée d’e-commerce pour nos clients qui développent en ligne leurs activités commerciales. Notre ambition, c’est d’être leader de la banque digitale.


Malgré la digitalisation, vous avez maintenu le cap de votre développement en élargissant le réseau d’agences en 2021. Malgré aussi la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, avec notamment deux nouvelles agences et six autres rénovées à Lomé et à l’intérieur du pays. Un contraste ?

Nous sommes une banque engagée, dynamique, et avons l’intention non seulement d’offrir nos services à toutes les couches de la population mais aussi couvrir l’ensemble du territoire national grâce à un bon maillage du réseau d’agences. Nous pensons que les solutions digitales offrent aux populations, une meilleure pénétration des services financiers mais les points physiques que sont nos agences sont nécessaires pour maintenir et entretenir le contact humain, une des valeurs d’Orabank.

C’est pour cela, qu’Orabank Togo a maintenu le cap du développement de son réseau, portant à 40 le nombre d’agences. La banque a ouvert deux nouvelles agences : une à BASSAR pour accompagner l’Agropole de Kara et une seconde à l’Université de Lomé afin de desservir non seulement le monde universitaire, mais aussi son voisinage immédiat communément appelé, « le nouveau quartier administratif » de Lomé. Nous avons aussi, courant 2021, rénové six autres à Lomé et à l’intérieur du pays dans le but de mieux accueillir nos clients.


En aout 2021, au temps fort de la crise sanitaire, vous êtes entrés en accord avec le Fonds national de la finance inclusive pour aider les entreprises qui feront des demandes de crédits jusqu’à un montant de 10 millions de FCFA à un taux de 5%. Quel est le bilan de cette initiative à ce jour, avec un montant de total de 20 milliards mis à disposition ?

Orabank est une banque soucieuse des couches sociales vulnérables qui ambitionne d’accompagner l’Etat dans son programme d’autonomisation de la femme.

En effet, initié par le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI) en partenariat avec Orabank, N’Kodédé a connu des résultats significatifs et un impact réel sur le soutien entrepreneurial et l’inclusion financière des populations. A date, 163 Micros, Très Petites, et Moyennes Entreprises (MTPME) créées ont bénéficié de financement avec un taux de remboursement honorable de 99%.

 

Je souligne qu’Orabank Togo a accompagné 770 projets pour un volume de financements cumulé de plus de 21 milliards dans ce secteur notamment dans le cadre des projets et produits : FNFI RELANCE, PAEIJ-SP, FAIEJ, PRADEB, MIFA …


Votre banque a également lancé en décembre dernier, la toute première opération de titrisation sur le marché togolais. Pouvez-vous revenir sur cette opération pour nos lecteurs ?

Orabank Togo a effectivement lancé en décembre 2021, une opération de titrisation des créances qui a été clôturée par anticipation le jour-même de son lancement avec un taux de sursouscription de 152%.  

Cette opération a permis à la banque d’accroître sa capacité de financement pour répondre aux besoins de développement du marché togolais et de celui de la zone UEMOA. Les fonds levés sont destinés aux PME, avec une attention particulière à celles dirigées par des femmes, dans l’idée de développer l’impact social de la banque dans les domaines de l’inclusion financière et de la lutte contre la pauvreté.

Je remercie encore tous les souscripteurs. Un tel succès témoigne de la confiance que le marché place en notre institution et nous comptons nous appuyer sur des solutions innovantes de ce type pour renforcer notre position de leader dans le secteur bancaire national et continuer d’accroître notre contribution au développement de l’économie nationale à travers les PME.

J’invite donc tous ceux qui ont des besoins de financements de projets à nous rejoindre pour qu’ensemble, nous étudions  nos différentes offres d’accompagnement pour la réalisation de leurs projets.

Je remercie nos clients et nos partenaires qui nous renouvellent sans cesse leur confiance. J’exprime ma reconnaissance à tout le personnel d’Orabank Togo qui, par son professionnalisme, son dynamisme et sa détermination a su apporter de façon efficace son concours pour l’atteinte de nos objectifs. Je remercie enfin le Conseil d’Administration et nos dirigeants de la maison mère Oragroup pour leur soutien constant et continu.


Comment se porte Orabank Togo, leader du marché bancaire local ?

Dans un environnement socioéconomique toujours contrasté par les effets de la crise sanitaire, et accentué par une concurrence accrue entre les quatorze (14) banques de la place, Orabank Togo continue non seulement d’améliorer la qualité de son portefeuille mais aussi celle de ses services.

La banque est dotée d’un portefeuille clientèle de plus de 323 000 comptes, d’un important réseau de sous-agents, du plus important parc de distributeurs automatiques de billets « DAB », des terminaux de paiement du pays et d’une plateforme digitale omnicanal, confirmant ainsi notre volonté de nous rapprocher davantage des populations. 

 

Au 31 décembre 2021, le total bilan s’élève à plus de 746 milliards de FCFA, en hausse de 40 milliards par rapport à 2020. La banque affiche un résultat net bénéficiaire de près de 11 milliards de FCFA contre un bénéfice de 3,3 milliards réalisés un an plus tôt, soit une augmentation de 227%. La banque confirme ainsi sa position de leader du marché bancaire togolais en contrôlant 20 à 25% de part de marché selon les critères. Orabank Togo a également reçu cette année et pour la troisième année consécutive, le prix de « Meilleure Banque du Togo » décerné par le magazine international Global Finance.


Votre banque a lancé un nouveau produit au niveau de sa salle de marchés, le « change à terme ». De quoi s’agit-il et en quoi est-il utile au public togolais ?

Le 31 mars dernier nous avons effectivement lancé le « change à terme » au niveau de notre Salle de marchés. 

 

Le change à terme permet à Orabank Togo, d’offrir à sa clientèle et aux filiales du groupe deux instruments de couverture contre la fluctuation des cours des devises dans le cadre de leurs opérations à l’international. Il s’agit du change à terme sec et du change à terme flexible qui sont regroupés sous un même et unique produit « Change à terme » ou « FX – FORWARD » en anglais. 

Ce produit de couverture contre le risque de change est déjà disponible à nos guichets et s’adresse d’une part, à la clientèle entreprise et institutionnelle de Orabank Togo qui importent et/ou exportent des biens et/ou services avec des règlements à l’international en devises fluctuantes (essentiellement le dollars US), et d’autres part à la même catégorie de clients au niveau de toutes les autres filiales du groupe Orabank. Le change à terme à Orabank Togo offre à nos chers clients les avantages ci-après :

•Une bonne maîtrise de leurs coûts d’achats et prix de vente en préservant de fait leurs marges commerciales ; 

•Une gestion optimale et maitrisée de leur trésorerie ;

•Une flexibilité dans l’utilisation de leurs contrats de change à terme (uniquement pour l’instrument change à terme flexible). 


Comment Orabank met-elle à profit le digital pour améliorer ses services ?

La digitalisation de la relation client dans le secteur bancaire a connu un coup d’accélérateur pendant la pandémie du COVID-19. Il s’agit pour nous, de mieux répondre à des clients en attente de services financiers innovants leur permettant d’opérer en toute autonomie. Pour ce faire, nous avons donc accéléré le déploiement de l’offre et de la transformation digitale en mettant en œuvre un processus interne de conduite de changement de la transformation digitale. Ce qui nous a permis d’identifier les trois leviers ci-après :

•La digitalisation des produits et services de la banque ;

•La digitalisation du parcours clients ;

•L’automatisation des processus internes ;

Depuis 2019, la banque a lancé, KEAZ, la plateforme digitale omnicanal offrant à notre clientèle un accès total à leur patrimoine financier. La gamme des cartes bancaires s’est élargie notamment avec la carte Visa KEAZ destinée aux étudiants, aux fonctionnaires en début de carrière et une nouvelle carte Visa prépayée co-brandée avec une start up locale. Nous offrons également une plateforme sécurisée d’e-commerce pour nos clients qui développent en ligne leurs activités commerciales. Notre ambition, c’est d’être leader de la banque digitale.


Malgré la digitalisation, vous avez maintenu le cap de votre développement en élargissant le réseau d’agences en 2021. Malgré aussi la crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19, avec notamment deux nouvelles agences et six autres rénovées à Lomé et à l’intérieur du pays. Un contraste ?

Nous sommes une banque engagée, dynamique, et avons l’intention non seulement d’offrir nos services à toutes les couches de la population mais aussi couvrir l’ensemble du territoire national grâce à un bon maillage du réseau d’agences. Nous pensons que les solutions digitales offrent aux populations, une meilleure pénétration des services financiers mais les points physiques que sont nos agences sont nécessaires pour maintenir et entretenir le contact humain, une des valeurs d’Orabank.

C’est pour cela, qu’Orabank Togo a maintenu le cap du développement de son réseau, portant à 40 le nombre d’agences. La banque a ouvert deux nouvelles agences : une à BASSAR pour accompagner l’Agropole de Kara et une seconde à l’Université de Lomé afin de desservir non seulement le monde universitaire, mais aussi son voisinage immédiat communément appelé, « le nouveau quartier administratif » de Lomé. Nous avons aussi, courant 2021, rénové six autres à Lomé et à l’intérieur du pays dans le but de mieux accueillir nos clients.


En aout 2021, au temps fort de la crise sanitaire, vous êtes entrés en accord avec le Fonds national de la finance inclusive pour aider les entreprises qui feront des demandes de crédits jusqu’à un montant de 10 millions de FCFA à un taux de 5%. Quel est le bilan de cette initiative à ce jour, avec un montant de total de 20 milliards mis à disposition ?

Orabank est une banque soucieuse des couches sociales vulnérables qui ambitionne d’accompagner l’Etat dans son programme d’autonomisation de la femme.

En effet, initié par le Fonds National de la Finance Inclusive (FNFI) en partenariat avec Orabank, N’Kodédé a connu des résultats significatifs et un impact réel sur le soutien entrepreneurial et l’inclusion financière des populations. A date, 163 Micros, Très Petites, et Moyennes Entreprises (MTPME) créées ont bénéficié de financement avec un taux de remboursement honorable de 99%.

 

Je souligne qu’Orabank Togo a accompagné 770 projets pour un volume de financements cumulé de plus de 21 milliards dans ce secteur notamment dans le cadre des projets et produits : FNFI RELANCE, PAEIJ-SP, FAIEJ, PRADEB, MIFA …


Votre banque a également lancé en décembre dernier, la toute première opération de titrisation sur le marché togolais. Pouvez-vous revenir sur cette opération pour nos lecteurs ?

Orabank Togo a effectivement lancé en décembre 2021, une opération de titrisation des créances qui a été clôturée par anticipation le jour-même de son lancement avec un taux de sursouscription de 152%.  

Cette opération a permis à la banque d’accroître sa capacité de financement pour répondre aux besoins de développement du marché togolais et de celui de la zone UEMOA. Les fonds levés sont destinés aux PME, avec une attention particulière à celles dirigées par des femmes, dans l’idée de développer l’impact social de la banque dans les domaines de l’inclusion financière et de la lutte contre la pauvreté.

Je remercie encore tous les souscripteurs. Un tel succès témoigne de la confiance que le marché place en notre institution et nous comptons nous appuyer sur des solutions innovantes de ce type pour renforcer notre position de leader dans le secteur bancaire national et continuer d’accroître notre contribution au développement de l’économie nationale à travers les PME.

J’invite donc tous ceux qui ont des besoins de financements de projets à nous rejoindre pour qu’ensemble, nous étudions  nos différentes offres d’accompagnement pour la réalisation de leurs projets.

Je remercie nos clients et nos partenaires qui nous renouvellent sans cesse leur confiance. J’exprime ma reconnaissance à tout le personnel d’Orabank Togo qui, par son professionnalisme, son dynamisme et sa détermination a su apporter de façon efficace son concours pour l’atteinte de nos objectifs. Je remercie enfin le Conseil d’Administration et nos dirigeants de la maison mère Oragroup pour leur soutien constant et continu.

Source : Financial Afrik

TEAM Richbourse
Le manque d'éducation financière ou la méconnaissance des véritables véhicules d'enrichissement sont souvent à la base de la plupart des difficultés financières rencontrées. Spécialisé dans le conseil et l'interprétation objective de la santé financière des sociétés cotées de la BRVM (Bourse Régionale des Valeurs Mobilières), notre objectif est de vous faire découvrir les bases de l'indépendance financière par la bourse.


ARTICLES CONNEXES



SOYEZ LE PREMIER À REAGIR À CET ARTICLE


Pour poster un commentaire, merci de vous identifier

Newsletter

Recevez gratuitement par email nos informations sur la bourse.