Gros revers pour Charles Kié et la SBNA, la CGRAE déclare la cession de s...

Par TEAM Richbourse, le 30 Août 2022



GROS REVERS POUR CHARLES KIÉ ET LA SBNA, LA CGRAE DÉCLARE LA CESSION DE SES ACTIONS  ORAGROUP À LA SBNA NULLE ET NON AVENUE 

Gros revers pour Charles Kié et la SBNA, la CGRAE déclare la cession de ses actions  Oragroup à la SBNA nulle et non avenue 

Exclusif. C’est une douche froide qui s’abat aujourd’hui sur le marché financier ouest-africain. L’opération de 25,3 milliards de FCFA de vente de 6 100 481 titres de la Caisse générale de Retraite des Agents de l’Etat (IPS-CGRAE) dans Oragroup est déclarée nulle et non avenue. “ Le bulletin officiel de la cote le reportait dans son compte rendu quotidien du 24 août 2022. Cinq jours plus tard, l’opération n’est toujours pas dénouée.

En effet, dans une note du 29 août adressée à Hudson & Compagnie, la société de Bourse ayant réalisé l’opération avec ampliation au directeur général de la BRVM et au directeur général d’Oragroup, Abdrahamane Berté, Directeur général de l’IPS-CGRAE,  déclare en substance que “n’ayant pas constaté à ce jour que notre compte a été crédité. ….nous déclarons l’opération nulle et non avenue”.  Un ultimatum avait été donné à la SGI Hudson & Cie de procéder au crédit du compte de la CGRAE au plus tard ce mardi 30 août 2022 à 12 heures GMT. Passé ce délai, l’opération est déclarée nulle et non avenue.

En fait, les deux parties étaient en négociations avancées et seraient mêmes parvenues à un accord dans les termes et conditions d’une transaction boursière. La direction de la CGRAE qui dénonce une “communication prématurée” a été interpellée par ses administrateurs.  «Nous regrettons que cette communication, portant sur des informations confidentielles et sensibles, ait été réalisée de manière non concertée avec notre institution sur laquelle elle a eu des impacts négatifs majeurs ayant conduit à de vives interpellations de la part de certains administrateurs et des plus hautes autorités », lit-on dans la correspondance.

En définitive, la CGRAE est toujours actionnaire de Oragroup à hauteur de 9%.  Reste à savoir comment une opération incomplète peut-elle se retrouver dans le BOC. L’article 55 du Règlement Général de la BRVM stipule que l’acheteur des titres paie immédiatement le montant de la transaction initiée auprès de son intermédiaire et le vendeur de titres livre les titres qu’il a cédés sur le marbé, à sa SGI. 


Source : Financial Afrik

TEAM Richbourse
Le manque d'éducation financière ou la méconnaissance des véritables véhicules d'enrichissement sont souvent à la base de la plupart des difficultés financières rencontrées. Spécialisé dans le conseil et l'interprétation objective de la santé financière des sociétés cotées de la BRVM (Bourse Régionale des Valeurs Mobilières), notre objectif est de vous faire découvrir les bases de l'indépendance financière par la bourse.


ARTICLES CONNEXES



4 COMMENTAIRES SUR CET ARTICLE



A
Andre  31/08/22 - 03:17

Que nos dirigeants des societes publiques cessent de faire des affaires de maniere desinvolte. J'appelle cela: du bandistime. S'ils n'ont pas d'argent pour financer une operation , il est preferable de ne pas s'y engager. Croyez-vous l'autre partie va vous ceder ses actions pour vos bla. bla bla....?. Quant a la societe SGI Hudson & Cie, elle doit etre mise en demeure afin que de telles practiques ne se repetent plus. N'est ce pas qu'elle doit avoir l'argent sous la main avant de proceder a une operation de si grande envergure? On exige tout au moins des petits investisseurs d' avoir des sous dans leur compte avant de s'adonner a un ordre d'achat. Doit-on encore apprendre cela a SGI Hudson & Cie?

J'aime (1)


I
idossou  31/08/22 - 08:53

Bonjour @Andre. Sur ce coup, je suis aussi à 100/100 d'accord avec vous. La mauvaise gestion de cette opération donne vraiment une mauvaise image de tous les acteurs en cause. Pourvu que de pareilles opérations ne se répètent plus et que nous soyons aussi tenus informés, officiellement par le BOC, de la suite de cette affaire.

J'aime


O
oued  02/09/22 - 19:18

La SGI HUDSON & CIE dit ne pas être partie prenante à cette opération ! Voir en fichier joint leur communiqué. 😢

J'aime (1)


A
Andre  04/09/22 - 14:52

@HUDSON & Cie. Mensonge UN appelle mensonge Deux. " La SGI Hudson & Cie n'est pas partie prenante a cette operation" Pour qui vous nous prennez? Les gens qui ont nommement indexe votre SGI ont donc menti ou ont confondu les noms? Au lieu de venir humblement et demander pardon pour votre erreur, vous vous tapissez a l'ombre pour dire que : SGC Hudson & Cie "n'est pas partie prenante" et voulez-vous qu'on vous croit. Je vous mettrai au chomage si vous etiez ma directrice de communication. Cette histoire n'est pas encore epuissee. Le publique a besoin d'une conference de presse pour mieux savoir ce qui s'est passe et situe les responsabilites. On Parle d'une arnarque de gros sous ici. Merci.

J'aime


Pour poster un commentaire, merci de vous identifier