Méfiez-vous de ces 5 citations boursières populaires

Par TEAM Richbourse, le 14 Avril 2024



MÉFIEZ-VOUS DE CES 5 CITATIONS BOURSIÈRES POPULAIRES

Méfiez-vous de ces 5 citations boursières populaires

Les citations boursières ont une place spéciale dans l'imaginaire collectif, certaines d'entre elles étant devenues des incontournables de la culture populaire. Cependant, malgré leur popularité, nombre de ces adages sont souvent mal compris, voire totalement erronés.

Dans cet article, nous explorons cinq citations boursières bien connues qui peuvent induire les investisseurs en erreur, les menant parfois à prendre des décisions regrettables.

---

1/ « Pas vendu, pas perdu »

Pour commencer, voici ce qui est probablement l’un des proverbes boursiers les plus dangereux de cette liste.

L’idée initiale derrière cette citation est que vous ne devez pas vous laisser impressionner par les fluctuations du marché si vous essuyez un revers de fortune de court terme (ce qui est vrai… dans une certaine mesure).

Cependant, cette citation est trop souvent utilisée pour essayer de justifier de terribles choix d’investissement. Elle induit 2 idées fausses et dangereuses :

  • L’idée que vos pertes ne sont « que virtuelles »
  • L’idée que si vous attendez suffisamment longtemps, vous allez « vous refaire »

En vérité, si les pertes qui s’affichent sur une position ouverte ne sont certes pas « réalisées », elles n’en sont pas moins réelles si les fondamentaux d’une société se sont dégradés (et dans beaucoup de cas, vous ne reverrez jamais votre prix d’achat suite à une mauvaise décision).

Uniwax evolution

Un exemple parmi tant d’autres : l’action Uniwax, aujourd’hui à 530 FCFA (et qui ne reverra probablement jamais les 6000 FCFA de mars 2016)

De plus, l’idée même du « pas vendu, pas perdu » est intrinsèquement fausse. Même si vos actions ne vont nulle part pendant des années, vous aurez encaissé une perte bien réelle : le coût d’opportunité de ne pas avoir investi dans quelque chose qui vous aurait rapporté de l’argent.

Pendant que vos actions stagnent ou chutent, d’autres actions grimpent, et votre argent durement gagné serait mieux placé sur celles-ci.

Si un de vos investissements commence à tourner au vinaigre pour des raisons fondamentales réelles et justifiées (point essentiel), la bonne attitude est de couper votre perte, et de réinvestir dans un business avec de meilleures perspectives.

2/ « La diversification est une protection contre l’ignorance. »

Cette citation boursière est souvent sujette à controverse car elle est attribuée à l’oracle d’Omaha en personne : Warren Buffett (qui usuellement est plutôt de bon conseil). Hors, elle est souvent mal interprétée (ou utilisée pour justifier des prises de risque excessives).

Une autre variante souvent citée (toujours en provenance de Buffet) est « une large diversification n’est requise que si vous ne savez pas ce que vous faites ». Le problème ici est que le mot « large » est très subjectif.

Citation Warren Buffet

Si vous jetez un œil au portefeuille de Warren Buffet aujourd’hui : vous constaterez que celui-ci contient plus de 40 valeurs. Pour lui, ce n’est pas ici une « large » diversification (des investisseurs comme Peter Lynch ont réussi à générer des performances extraordinaires avec plus de 100 titres en portefeuille).

Cette citation est souvent utilisée par les spéculateurs qui aiment concentrer leurs paris sur 3 à 5 titres (l’argument principal étant qu’un portefeuille concentré permet de s’enrichir plus vite). Le problème, c’est que Buffett lui-même n’a jamais eu un tel niveau de concentration.

En vérité : Un portefeuille très concentré est nécessairement un portefeuille très risqué. Et personne ne pouvant savoir exactement de quoi le futur sera fait, tout le monde (même Buffett) a besoin d’un certain niveau de diversification dans ses placements.

3/ « Personne n’est jamais devenu pauvre en prenant ses profits. »

Ce proverbe boursier est trompeur car il semble logique au premier abord.

Le meilleur contre-argument à cet adage boursier populaire a sans doute été donné par Jesse Livermore dans son livre « Mémoires d’un spéculateur » : « Personne n’est jamais devenu riche non plus en prenant un profit d’un demi-pourcent au beau milieu d’un marché haussier ».

Citation William

« Les amateurs font faillite en prenant de grosses pertes, les professionnels font faillite en prenant de petits de profits » (William Eckardt dans « les magiciens des marchés » )

En bourse (pour présenter les choses simplement), vous ne pouvez générer que 4 types de retours :

  • De gros gains
  • De grosses pertes
  • De petits gains
  • De petites pertes

Prendre ses profits rapidement revient à couper vos chances de réaliser de gros gains. Couper les gains et laisser courir les pertes est l’exact opposé de ce qu’il faut faire si vous voulez faire grossir votre compte de bourse.

Toutes les statistiques boursières réalisées au cours de ces dernières années ont démontré que la plupart des performances des meilleurs gérants et traders provenaient d’une petite minorité de titres générant des performances extraordinaires.

Si vous n’avez pas la force morale de laisser courir vos gains aussi longtemps que nécessaire sur ces positions sans les vendre : il vous sera très difficile de réaliser de bonnes performances.

Ce qui nous conduit à la citation suivante.

4/ « Les arbres ne montent pas jusqu’au ciel »

C’est ici une citation boursière qui est régulièrement utilisée par les investisseurs qui ont « raté le train » sur des actions à fort potentiel, et qui restent sur le bas-côté pendant des années en regardant les prix leur échapper (sous prétexte que « les arbres ne montent pas jusqu’au ciel »).

Il est vrai qu’il n’est pas sain que la valeur d’un titre ne s’éloigne trop de sa valeur fondamentale en bourse (c’est dans cette vérité que cet adage boursier prend ses racines).

En revanche, il est aussi vrai statistiquement que la plupart des bons titres auront tendance à grimper bien plus loin que la plupart des gens n’y sont psychologiquement préparés.

Si vous avez en tête le proverbe que « les arbres ne montent pas jusqu’au ciel », cela pourrait rendre difficile pour vous de conserver suffisamment longtemps vos positions gagnantes pour en récolter les fruits.

En vérité : peu importe qu’une action soit déjà montée de 50%, de 100% ou de 1000% dans le passé si cette hausse est ancrée dans des fondamentaux solides (et que la valorisation boursière n’est pas devenue excessive), elle pourrait toujours continuer à augmenter.

Usuellement vous mettrez plus les chances de votre coté en achetant des valeurs qui ont montré qu’elles sont capables de créer de la valeur année après année qu’en achetant des titres qui ne vont nulle part depuis plusieurs années (même si ils sont « peu chers » en terme de prix).

5/ « Acheter la rumeur et vendre la nouvelle »

L’idée de base derrière cette citation boursière est d’acheter le pessimisme et de vendre l’optimisme, ce qui n’est pas une mauvaise idée sur le papier, mais s’avère dans les faits, un peu plus complexe que de simplement « acheter une rumeur, et vendre une bonne nouvelle ».

Si vous achetez toutes les rumeurs qui courent à la BRVM, vous allez vite vous retrouver à court d’argent. En fait beaucoup d’argent peut être gagné après qu’une bonne nouvelle ne soit publiée (et beaucoup d’argent peut être perdu sur de fausses rumeurs).

Evolution des cours de la SONATEL

Les points en vert correspondent à des publications de résultats positifs pour la SONATEL. Vendre à la première publication n’aurait pas été une très bonne idée.

Le plus important lorsqu’une nouvelle est publiée, c’est l’écart avec les attentes initiales du marché. Les prix peuvent bondir à la hausse suite à une mauvaise nouvelle moins mauvaise qu’attendue ou baisser drastiquement suite à une bonne nouvelle moins bonne qu’attendue.

Partir du principe que vous allez garder vos titres jusqu’à ce que les fondamentaux vous donnent tord est usuellement une meilleure approche que de vous demander constamment si vous devez vendre vos titres sous prétexte que ceux-ci sont « trop montés » (en bourse « trop monté » étant très relatif).

Conclusion

J'espère que cet article vous a été utile. Bien que les proverbes boursiers puissent contenir une certaine vérité, la réalité complexe des marchés signifie qu'aucune maxime ne peut garantir un succès absolu à 100 %. Ils offrent des connaissances précieuses pour enrichir votre compréhension des marchés financiers, mais la construction d'une stratégie solide nécessite bien souvent une approche plus nuancée que celle que certains de ces proverbes semblent suggérer.

 

Source : plus-riche.com

TEAM Richbourse
Le manque d'éducation financière ou la méconnaissance des véritables véhicules d'enrichissement sont souvent à la base de la plupart des difficultés financières rencontrées. Spécialisé dans le conseil et l'interprétation objective de la santé financière des sociétés cotées de la BRVM (Bourse Régionale des Valeurs Mobilières), notre objectif est de vous faire découvrir les bases de l'indépendance financière par la bourse.


ARTICLES CONNEXES



1 COMMENTAIRE SUR CET ARTICLE



A
AboubakariS15  06/06/24 - 12:53

Merci pour ces explications 👏🏿

J'aime

Pour poster un commentaire, merci de vous identifier